Livraison Colissimo gratuite !

Livraison Colissimo gratuite !

Les bienfaits de l’acupression pour un accouchement

Posté par Franck

L’acupression est une technique puissante pour déclencher un accouchement et réduire la douleur des contractions. En effet, une simple pression sur quelques points énergétiques (les méridiens) vous permet de commencer le travail naturellement tout en favorisant un bon positionnement du bébé. Quels sont les points d’acupression à stimuler pour mettre sans enfant au monde dans les meilleures conditions ? L’acupression pour l’accouchement est-il bien sans danger pour la mère et le bébé ? Nous répondons à toutes vos questions !

Pourquoi utiliser l’acupression pour un accouchement ?

Inspiré de la médecine chinoise, l’acupression est une méthode douce qui vise à stimuler des points précis du corps afin d’améliorer considérablement l’expérience de l’accouchement. Les avantages sont nombreux :

  • Réduction de la durée du travail : les femmes accoucheraient entre 50 minutes et 2 heures plus rapidement avec l’aide de l’acupression. Cette technique favorise la circulation du sang (riche en nutriments et oxygène) dans la zone du bassin pour préparer au mieux le corps à la naissance.
  • Diminution de la douleur des contractions : stimuler les bons méridiens permet de produire un effet anesthésiant, sans aucun risque toutefois d’arrêter ou de bloquer les contractions.
  • Accouchement plus naturel : l’acupression réduit le recours à la césarienne, aux forceps, à la ventouse et toute autre intervention médicale. Le bébé descend beaucoup plus facilement et dans la bonne position.
  • Déclenchement de l’accouchement : le massage des bons points d’acupression réduit l’usage de l’ocytocine, un médicament qui sert à stimuler le travail. Ce dernier se déclenche naturellement grâce à une meilleure dilatation du col.
  • Participation du ou de la partenaire : il ou elle peut aider la mère et le bébé de manière active et concrète plutôt que de simplement regarder le tout d’un point de vue extérieur.
  • Moins de risques : puisque l’acupression élimine ou limite le recours médical, les risques de complications ou d’effets secondaires sont également nettement réduits.

7 points d’acupression pour un accouchement plus agréable

Déclencher le travail avec le point SP6

Le point de la rate 6 est l’un des méridiens les plus utilisés en médecine chinoise par les sages-femmes acupunctrices : en effet, il permet de déclencher l’accouchement en cas de dépassement du terme. Il aide également à mieux supporter la douleur des contractions tout en renforçant leur efficacité (dans la mesure où elles ne modifient pas le col de l’utérus).

Ce point d’acupression pour l’accouchement est situé à l’arrière du mollet, à une distance d’environ 2 longueurs de pouces au-dessus de la face interne de l’os de votre cheville. Il vous suffit d’y appliquer une pression ferme et continue avec votre index pendant quelques secondes. Réitérez après une pause d’une minute.

Bien positionner le bébé avec le point BL60

Le point de la vessie 60 est incroyablement efficace pour déclencher le travail, réduire la douleur des contractions pendant le travail actif et remettre en bonne voie un bébé qui ne serait pas positionné de manière optimale pour la naissance. Ce point d’acupression pour l’accouchement est positionné quelques centimètres en dessous du point SP6 cité ci-dessus : il est pile au milieu entre l’os de la cheville et le tendon d’Achille. Massez-le légèrement avec votre pouce pendant quelques minutes, faites une pause de 5 minutes et recommencez.

Bénéficier de contractions plus efficaces avec le point PC8

Le point du péricarde 8 est aussi connu sous le nom de Laogong : il provoque si bien le travail de l’accouchement que les médecins chinois le surnomment le « palais du travail ». Ce méridien peut être trouvé au milieu de votre paume. Pour cela, il vous suffit de serrer le poing : il se trouve alors au bout de votre majeur, à l’endroit où il touche l’intérieur de votre main. Utilisez alors le pouce opposé pour appliquer une légère pression et masser pendant quelques secondes en douceur.

Retourner un bébé en position de siège avec le point BL67

Le point de la vessie 67 est quant à lui sollicité pour déclencher les contractions et aider les bébés en siège (ou en position postérieure) à se retourner. Ils peuvent ainsi sortir plus facilement, ce qui réduit considérablement le temps et la douleur du travail. C’est un point d’acupression pour l’accouchement particulièrement pertinent durant la première phase du travail. Il se trouve sur le bord extérieur de votre petit doigt, près de l’endroit où commence votre ongle. Il vous suffit de vous servir de votre pouce et de votre index pour le pincer fermement durant quelques secondes. Répétez plusieurs fois par jour en respectant toujours plusieurs minutes d’intervalle.

Réduire la douleur des contractions avec le point LI14

Ce point du gros intestin est utilisé pour favoriser l’apparition de contractions régulières et efficaces, surtout en début de travail, pour une meilleure ouverture du col de l’utérus. À égale distance entre votre pouce et votre index, vous pouvez le trouver juste en dessous de l’articulation de votre index. Servez-vous du pouce de votre autre main pour le masser en appliquant une légère pression. Continuez pendant une minute environ, faites une pause d’une minute et répétez jusqu’à obtention de résultats.

Diminuer le temps de l’accouchement avec le point BL32

Le point de la vessie 32 est un point d’acupression pour l’accouchement reconnu pour réduire le temps du travail. De plus, il favoriserait l’obtention de scores d’Apgar plus élevés à la naissance : il s’agit d’une évaluation réalisée par le professionnel de santé pour mesurer les caractéristiques du nouveau-né (apparence, pouls, grimace et réactivité aux stimuli, activité et respiration). Ce méridien d’acupression se situe dans les fossettes en bas de votre dos, soit juste au-dessus de vos fesses. Pour l’identifier, placez vos doigts le long de votre colonne vertébrale et descendez jusqu’à sentir un petit creux. Appuyez fermement avec votre pouce, et massez quelques minutes en descendant vers vos fesses.

Mieux gérer la douleur avec le point GB21

Ce point d’acupression n’est pas à utiliser pendant la grossesse, puisqu’il peut justement provoquer l’accouchement. Toutefois, lorsqu’il est stimulé pendant le travail, il se révèle très efficace pour renforcer l’efficacité des contractions et atténuer leur douleur. Positionné au milieu de votre muscle de l’épaule (juste au-dessus de votre clavicule), vous pouvez utiliser votre index et votre pouce pour pincer fermement ce méridien et masser en exerçant une pression vers le bas pendant quelques secondes.

L’acupression : sans danger pour la mère et le bébé

Évidemment, chaque mère se soucie en premier lieu de la santé et du bien-être de son nourrisson. Rassurez-vous : l’acupression en accouchement ne présente pas de risques si les points sont stimulés correctement. N’hésitez pas à consulter une sage-femme acupunctrice ou un praticien en médecine chinoise formée en périnatalité pour être accompagnée dans cette aventure qu’est la naissance de votre enfant ! Ils pourront surveiller le comportement de votre bébé et détecter le moindre signe de détresse de l’enfant pour stopper l’utilisation de l’acupression si nécessaire. Pour le reste, cette médecine douce ne fait courir aucun danger à la mère et au bébé puisqu’elle consiste simplement à aider votre corps à s’aider lui-même.

Nos conseils pour bien utiliser l’acupression à la fin de sa grossesse

Pour stimuler ces points d’acupression pour un accouchement, sachez que cela demande de la précision, mais que votre partenaire peut tout à fait s’en charger avec les bonnes instructions. Voici quelques conseils et principes de précaution :

  • stimulez les méridiens adéquats le plus tôt possible et/ou dès les premiers signes du travail ;
  • restez flexible et à l’écoute de vos sensations puisque certains points peuvent évoluer avec le temps (par exemple, se déplacer) ;
  • il est préférable d’exercer une pression directe et ferme sur les points d’acupression plutôt que d’essayer de masser une zone entière ;
  • si la stimulation d’un méridien énergétique entraîne une gêne ou une douleur, arrêtez de le solliciter ;
  • ne massez pas trop fortement les points avant que le travail ne se soit enclenché naturellement (exception faite dans une situation de dépassement de terme).